Qu'est-ce que le "breadcrumbing" ?

Qu'est-ce que le «breadcrumbing» et comment éviter cette manipulation psychologique ? 

Courante dans les relations amoureuses, cette pratique est pourtant encore méconnue du grand public.

«Le “breadcrumbing” est une forme de manipulation qui consiste à agir comme si on était sincèrement investi dans une relation alors que ce n'est pas le cas».

Qu'est-ce que le "breadcrumbing" ?

Votre «crush» souffle un coup le chaud, un coup le froid, et vous ne savez plus où donner de la tête? Ses comportements contradictoires vous interrogent sur sa sincérité? Cette manière d'agir à un nom: le «breadcrumbing». La psychologue canadienne Monica Vermani  explique à CNN : «Le “breadcrumbing” est une forme de manipulation, intentionnelle ou non, qui consiste à agir comme si on était sincèrement intéressé et investi dans une relation avec quelqu'un, alors que ce n'est pas le cas.»

Les personnes qui agissent ainsi peuvent le faire pour diverses raisons: par exemple pour attirer l'attention, obtenir une validation, exercer un contrôle sur son partenaire, ou profiter des aspects amusants d'une relation amoureusesans avoir à s'engager. «Le fait de faire miroiter à quelqu'un du sérieux l'empêche de chercher ailleurs une relation plus stable, plus fiable et plus réelle», ajoute Monica Vermani. D'autres individus peuvent simplement être indécis vis-à-vis de ce qu'ils veulent.

«La cible est émotionnellement manipulée»

Certaines personnes peuvent même pratiquer le «breadcrumbing» dans leurs relations familiales, amicales ou professionnelles. Monica Vermani illustre: «Sur le lieu de travail, il se peut que vous soyez victime d'un “breadcrumbing” si les éloges d'un supérieur et ses vagues promesses d'avancement ne se concrétisent jamais.» La psychologue donne aussi l'exemple d'un ami qui feindrait de l'intérêt «sans aucune intention de se voir régulièrement, de voyager ou de s'engager dans une véritable amitié: il ne vous appellera que lorsqu'il aura besoin de quelque chose».

Mais c'est dans le contexte romantique que cette pratique est la plus courante. La psychothérapeute Duygu Balan détaille: «C'est d'autant plus répandu avec l'essor des rencontres en ligne, où il est facile d'offrir de brèves périodes d'affection via un appel rapide, un message ou un like sur les réseaux sociaux.»

Dans le cadre d'une relation amoureuse, votre «crush» peut vous envoyer de longs messages de flirt ou de déclarations, avant de se désintéresser peu à peu. Il essaye de se faire passer pour quelqu'un d'inaccessible et reste vague sur l'endroit où il se trouve ou sur ce qu'il fait. Les projets de rendez-vous tombent à l'eau et ceux qui se concrétisent sont souvent à l'initiative de la personne «piégée». Pourtant, si celle-ci commence à exprimer son désir de passer à autre chose, le «breadcrumber» revient, comme pour garder sa cible sous le coude.

Une situation non sans conséquences pour la personne concernée, selon Monica Vermani: «Au fil du temps, la cible est émotionnellement manipulée, trompée, elle n'est pas respectée. Elle se sent anxieuse, triste, confuse, seule, indigne d'amour ou d'attention.» La personne pourrait alors réduire ses attentes en matière de relation, se contentant de quelques bribes d'attention pensant que c'est tout ce qu'elle mérite.

Kelly Campbell, professeure de psychologie à l'Université de Californie, conseille: «Si vous êtes victime d'une telle situation, il faut confronter la personne: vous devez lui donner l'occasion de corriger son comportement, de lui montrer qu'il s'agissait d'une erreur, et qu'elle fera mieux à l'avenir». Elle poursuit: «Si la personne ne change pas alors que vous avez exprimé ce qui vous dérangeait, coupez tout contact, car si elle revient vous risquez de tomber dans un cycle de dépendance.»


[19/12/2023]

 

Les avis Google sur nos agences de rencontres

Nos Agences

4.44.44.44.44.4
4.4 basé sur 78 avisAvis Clients Google